Migrants : Eurotunnel acquiert deux drones militaires pour renforcer sa surveillance

le
0
Migrants : Eurotunnel acquiert deux drones militaires pour renforcer sa surveillance
Migrants : Eurotunnel acquiert deux drones militaires pour renforcer sa surveillance

Le groupe Eurotunnel a annoncé ce lundi qu'il utilisera dorénavant deux drones militaires à caméra thermique. Il s'agit de renforcer la surveillance du site de 650 hectares face aux intrusions éventuelles de migrants. 

 

Ces drones, déjà opérationnels, ne seront cependant utilisés qu'en «complément» des systèmes de sécurité actuels, composés notamment de 500 caméras, dans le but de suivre «toute tentative suspecte d'intrusion», a expliqué le groupe sur son site de Coquelles (Pas-de-Calais).

 

Le survol des rails est interdit

 

«Ils faciliteront la tâche de nos 300 vigiles afin de surveiller plus efficacement le site. Le drone permettra alors d'intervenir plus rapidement pour assurer la sécurité des migrants mais aussi celle du site», affirme le PDG d'Eurotunnel, Jacques Gounon. «Nous faisons un saut technologique en termes de surveillance et de gardiennage du site car ils pourront voler malgré le vent, les intempéries ou la nuit», se félicite-t-il. Les engins pourront ainsi atteindre une altitude de 150 m, «suffisant pour surveiller la moitié de la surface du site».

 

Les drones, financés par Eurotunnel sur ses 20 millions de budget annuel alloué à la sécurité, n'auront pas vocation à voler en continu mais seront capables, en se relayant, de fonctionner plusieurs heures d'affilée, même en géostationnaire. Des autorisations et agréments de la part de la sécurité civile ont été nécessaires pour autoriser le survol de ce site ultrasécurisé. Cependant, le survol des rails et de certaines zones spécifiques restera prohibé.

 

Selon Jacques Gounon, «aucune intrusion» n'a été recensée sur le site depuis le mois d'octobre. «Avec l'été, nous estimons que la pression migratoire va augmenter mais aussi à la suite du Brexit car la frontière sera bientôt totalement étanche, du type mur de Berlin, ce qui pourrait pousser les migrants à être encore plus désespérés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant