Migrants et mineurs, ils espèrent un avenir en France

le
3

Ils sont âgés de 16 ou 17 ans, ont traversé la Méditerranée sans leur famille, mais ils préfèrent ne rien dire des violences qu'ils ont fuies: pour ces adolescents hébergés à Boissy-Saint-Léger, la priorité est à la formation, pour trouver un travail qui leur ouvrira un avenir en France. Durée: 02:11

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6445098 le vendredi 4 sept 2015 à 17:40

    ils vont trouver du travail... avec tous nos chômeurs!!! une proposition : donner à ces étrangers le travail occupé par les français qui les défendent. je suis sûr que ceux qui souhaitent leur venue ne verront aucun inconvénient à perdre leur travail au profit de ces nouveaux venus.

  • M7163258 le vendredi 4 sept 2015 à 16:55

    300€ par jour cela coûte au conseil général du lieu où le jeune mineur sans famille est hébergé. Certains n'ont pas de papiers et il est difficile de connaitre leur âge réel...

  • M940878 le vendredi 4 sept 2015 à 16:40

    Avec 7 millions de chômeur pas de problème