Migrants en Méditerranée : les dix propositions d'actions de Bruxelles

le , mis à jour à 21:45
0
Migrants en Méditerranée : les dix propositions d'actions de Bruxelles
Migrants en Méditerranée : les dix propositions d'actions de Bruxelles

Alors que, selon le Haut Commissariat aux réfugiés, 35.000 migrants sont arrivés par bateau dans le sud de l'Europe depuis le début de l'année, et 1.600 sont portés disparus, la Commission européenne a présenté lundi  à Luxembourg aux ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères des 28, dix propositions d'actions pour lutter contre le trafic de migrants, et empêcher les candidats à l'immigration de risquer leur vie en traversant la Méditerranée.

Ces dix points seront discutés lors du sommet extraordinaire des dirigeants de l'UE prévu jeudi à Bruxelles. Bruxelles doit en outre présenter «une stratégie» pour les migrations et l'asile le 13 mai, a précisé le commissaire aux Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos.

Cazeneuve : «Plus de moyens, plus de bateaux»

Le plan de l'UE prévoit un renforcement des moyens de l'agence de surveillance des frontières Frontex, par le doublement notamment des moyens de son opération de surveillance maritime Triton selon plusieurs sources diplomatiques. L'Union européenne avait adopté un plan d'action plus ambitieux en 2013 après le naufrage d'une embarcation près de l'île italienne de Lampedusa.

Il prévoyait déjà le renforcement des moyens de Frontex, la lutte contre les trafiquants et une coopération avec les pays tiers. Mais il proposait également l'examen de voies légales pour l'immigration vers l'Union européenne, un point absent du plan d'actions présenté lundi. «Il faut plus de moyens, plus de bateaux», a insisté le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, selon lequel l'opération doit pleinement pouvoir participer au sauvetage de migrants.

Les Européens veulent aussi s'attaquer aux trafiquants, en lançant une opération «systématique pour capturer et détruire les navires» utilisés, selon la Commission européenne. Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a promis «une lutte extrêmement déterminée contre le trafic, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant