Migrants en Méditerranée : l'Europe prépare une opération «militaire»

le
1
Migrants en Méditerranée : l'Europe prépare une opération «militaire»
Migrants en Méditerranée : l'Europe prépare une opération «militaire»

Après la mort d'environ 1.750 migrants en Méditerranée depuis le début de l'année, dont au moins huit cents le week-end dernier, les dirigeants européens vont se réunir ce jeudi en sommet extraordinaire à Bruxelles. Ils devront se prononcer sur une opération que l'on peut qualifier de militaire contre les trafiquants de migrants en Libye. Le chef du gouvernement italien Matteo Renzi avait demandé lundi l'examen de la possibilité de mener des «interventions ciblées» contre les passeurs en Libye.

«On ne peut pas être sérieux si on ne prend pas en considération la demande de Matteo Renzi», a affirmé un haut responsable européen.  L'Italie a demandé mercredi à ses partenaires de combattre ensemble les passeurs en Méditerranée, «marchands d'esclaves du XXIe siècle», et d'intervenir à long terme pour aider les pays au sud de la Libye à se stabiliser. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et son homologue auprès de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, ont exigé que les factions rivales libyenne se mettent rapidement d'accord pour reconstruire un Etat.

Un mandat sera peut-être demandé à l'ONU

Dix propositions, déjà musclées et présentées lundi à Luxembourg devant les ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères, seront soumises jeudi au chefs d'Etat ou de gouvernement. Il faut «entreprendre des efforts systématiques pour identifier, capturer et détruire les bateaux avant qu'ils ne soient utilisés par les trafiquants», indique un document européen. Les premières consultations sur cette proposition montrent «une volonté politique de lancer ce signal fort», selon une source proche du dossier. Si elle est acceptée, l'organisation de cette opération militaire européenne serait une première dans la lutte contre l'immigration clandestine.

«Personne ne parle d'envoyer des troupes au sol», a assuré une source européenne, tout en soulignant que la question d'un mandat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6418959 le jeudi 23 avr 2015 à 07:56

    Les opérations militaires devraient être mutualisées entre les 28 pays qu'est l'Europe. C'est comme pour le mariage, l'europe, pour le meilleur et le pire. Que tous les gouvernements participent, pas seulement en réunion, mais sur le terrain et financièrement(tous ensemble, tous ensemble....). Les présidents des pays devraient perdre leur ego et ne devenir que des simples préfets d'une nation qui s'appelle l'Europe et dont la présidence est à Bruxelles, capitale de l'Europe.