Migrants de Calais : une «priorité absolue», déclarent ensemble Paris et Londres

le
0
Migrants de Calais : une «priorité absolue», déclarent ensemble Paris et Londres
Migrants de Calais : une «priorité absolue», déclarent ensemble Paris et Londres

Alors que la France est attaquée outre-Manche sur sa gestion de la crise des migrants à Calais, les gouvernements français et britannique ont choisi de faire bloc en signant une déclaration conjointe, dévoilée dimanche par le JDD. «Les choses sont claires : mettre fin à cette situation est une priorité absolue. Nos deux gouvernements sont déterminés à y parvenir, et à y parvenir ensemble», affirment Bernard Cazeneuve et Theresa May, qui se sont rencontrés mardi à Londres.

Dans un entretien téléphonique vendredi soir, François Hollande et David Cameron avaient «réitéré leur engagement à continuer à travailler ensemble pour s'attaquer aux problèmes causés par l'immigration illégale». Un peu plus tôt, le Premier ministre britannique David Cameron avait salué les efforts de la France et promis d'envoyer des «moyens supplémentaires». Des annonces qui n'ont pas convaincu Xavier Bertrand, le député Les Républicains de l'Aisne évoquant des mesures «décalées et dérisoires».

Renforcer la sécurité du terminal d'embarquement

Au cours de la rencontre Cazeneuve-May, le gouvernement britannique a annoncé une rallonge de 10 millions d'euros pour renforcer la sécurité du terminal d'embarquement d'Eurotunnel à Coquelles (Pas-de-Calais), cible de plusieurs milliers de tentatives d'intrusion ces derniers jours. 

Construction de nouvelles clôtures, renforts policiers... «toutes ces mesures vont dans le même sens et envoient un signal fort : nos frontières sont sûres, et les passeurs commettent un acte criminel en faisant venir à Calais des migrants dont ils savent qu'ils ne pourront aller plus loin», clament les deux ministres dans la déclaration. Chaque mois, Paris et Londres assurent «le retour depuis Calais dans leur pays d'origine de 200 migrants qui ne peuvent pas bénéficier du droit d'asile», selon eux.

L'augmentation du nombre d'intrusions dans le tunnel a suscité de vives critiques à l'encontre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant