Migrants-Berlin prie l'Italie de se conformer à ses obligations

le
2
    BERLIN, 29 avril (Reuters) - L'Italie doit se conformer à 
ses obligations face à l'afflux de migrants en procédant 
notamment à leur enregistrement et en les hébergeant, a déclaré 
vendredi le porte-parole du gouvernement allemand, interrogé sur 
les tensions entre Rome et Vienne.  
    "Le gouvernement fédéral s'en tient depuis des mois et des 
mois à sa position, selon laquelle nous devons parvenir à des 
solutions collectives et durables. Cela signifie que tout le 
monde doit se conformer à ses obligations. Et, dans ce cas 
précis, cela signifie naturellement que l'Italie doit (le faire) 
par exemple en enregistrant les migrants et les logeant comme il 
se doit", déclaré Steffen Siebert. 
    Le gouvernement autrichien envisage de rétablir les 
contrôles au col du Brenner, qui marque la frontière avec 
l'Italie, pour empêcher une arrivée massive de migrants, ce que 
Rome a jugé jeudi "inacceptable".   
    Ce qui s'est passé sur la "route des Balkans" aujourd'hui 
fermée ne doit pas se reproduire dans le nord de l'Italie, a 
quant à lui souligné le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas 
de Maizière, s'adressant à la presse en compagnie de son 
homologue autrichien Wolfgang Sobotka, à Potsdam.  
    "Il est clair que la route des Balkans appartient au passé 
et il ne peut et ne doit y avoir aucun autre afflux vers 
l'Allemagne et l'Autriche par une autre voie", a-t-il souligné.  
    "Le problème, ce sont désormais les routes alternatives 
(...) Nous craignons évidemment de voir le nombre de réfugiés 
repartir à la hausse avec les arrivées via la Libye et 
l'Italie", a ajouté le ministre.  
 
 (Michelle Martin; Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jplata il y a 7 mois

    Ils risquent de récolter ce qu'ils ont semé...

  • alai1498 il y a 7 mois

    Les allemands donnent encore des leçons, alors qu'ils sont à l'origine de l'afflux massif de réfugiés après l'appel de Merkel, au demeurant contraire aux règles européennes.