Migrants à Calais : Londres apporte 15 M¤ pour aider à sécuriser le port

le
0
Migrants à Calais : Londres apporte 15 M€ pour aider à sécuriser le port
Migrants à Calais : Londres apporte 15 M€ pour aider à sécuriser le port

Bernard Cazeneuve a annoncé ce samedi un accord entre les autorités française et britannique la question des migrants qui affluent à Calais (Nord-pas-de-Calais), dans l'espoir de s'introduire clandestinement en Angleterre. Selon le ministre de l'Intérieur, le Royaume-Uni «reconnaît» être «responsable avec la France des mesures urgentes et de long terme qui doivent être mises en place» pour «dénouer la crise que connaît la question migratoire à Calais depuis plusieurs années».

Cet accord, conclu après «trois semaines de négociations» entre le ministre français et son homologue britannique Theresa May, prévoit la création d'un «fonds commun», «alimenté par une contribution britannique de cinq millions d'euros par an pendant trois ans, soit 15 millions d'euros au total», selon le gouvernement français, qui ne précise pas à ce stade son propre apport.

Echanges de policiers et campagnes d'information

«Ce fonds financera des actions destinées à sécuriser le port de Calais», dont l'agencement sera «modifié pour améliorer les contrôles et fluidifier le trafic», et à «protéger les personnes vulnérables», précise le ministre. La coopération policière contre les filières de passeurs sera «renforcée» avec des échanges de policiers, et des «campagnes d'informations communes» menées auprès des migrants «pour expliquer le caractère illusoire et dangereux du passage clandestin vers le Royaume-Uni», ajoute Bernard Cazeneuve.

Le ministère a expliqué que «jusqu'ici, la France assumait seule le coût», «la contribution française existe déjà». «Les 15 millions britanniques vont donc soulager l'Etat, les collectivités locales et la chambre de commerce et d'industrie, et permettre d'investir plus vite», plaide-t-on dans l'entourage du ministre.

Le ministère souligne que l'accord n'est «qu'une étape» d'un «plan globlal», qui prévoit notamment un «accueil de jour» et «l'hébergement des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant