Migrants à Calais : «Les Anglais doivent prendre leur part», selon Guaino

le , mis à jour à 12:47
2
Migrants à Calais : «Les Anglais doivent prendre leur part», selon Guaino
Migrants à Calais : «Les Anglais doivent prendre leur part», selon Guaino

Alors que les forces de l'ordre ont encore intercepté 1 700 migrants aux abords du tunnel de la Manche dans la nuit de dimanche à lundi, certains politiques de droite pestent contre l'inertie du Royaume-Uni. «Nous faisons le travail pour les Anglais, à la place des Anglais et on se fait taper dessus par les Anglais qui nous reprochent de ne pas être assez efficaces !» dénonce notamment le maire Les Républicains de Saint-Quentin, Xavier Bertrand. Et le député LR Henri Guaino d'estimer que l'élu de l'Aisne «a raison de dire que les Anglais doivent prendre leur part».

«Si Monsieur Cameron a des idées sur sa politique migratoire, à sa façon, très bien, mais ce sera sur son île et on n'a pas besoin d'être expert en géographie pour bien comprendre que la frontière anglaise elle est à Douvres, elle n'est pas à Calais», poursuit Xavier Bertrand sur iTélé, après avoir déjà estimé la veille qu'il serait peut-être plus judicieux de «laisser partir» les clandestins en Grande-Bretagne pour s'éviter la problématique de gestion des flux à Calais.

«L'Angleterre n'en veut pas, donc ils s'entassent à Calais»

«Il faut que les Anglais prennent leur part du fardeau», commente sur France Info Henri Guaino. Et d'insister : «Il n'y a aucune raison que ces gens qui veulent aller en Angleterre soient stockés - si j'ose dire, parce que c'est presque ça -en France. Ca ne peut pas continuer comme ça ! (...) Les choses sont assez simples. Les migrants viennent à Calais pour partir en Angleterre. L'Angleterre n'en veut pas. Donc les migrants s'entassent à Calais et essaient par tous les moyens de gagner l'Angleterre», résume l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

Et Xavier Bertrand de renchérir en expliquant que si les migrants veulent tant aller au Royaume-Uni, c'est «parce qu’il y a du boulot et surtout parce qu’ils peuvent travailler sans papier d’identité». Donc «halte à l’hypocrisie avec nos amis anglais (…) Il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2248222 le lundi 3 aout 2015 à 16:18

    j'en ai marre de payer des impôts , taxes , surtaxes et autres taxes pour entretenir toute cette jeune population qui pourrait certainement être utile a leur pays , pendant ce temps que fait to pour nos anciens qui eux ont bossé comme de malades ??

  • JM_A le lundi 3 aout 2015 à 13:50

    si tous les socialos au grand coeur en prennaient 1 chez lui, nourri logé blanchi et soigné à ses frais évidemment, il n'y aurait plus de problème, mais bon n'est pas socialos qui veut visiblement dans ce cas là