Migrants : 600 tentatives d'intrusion, de nouvelles clôtures sont installées

le
0
Migrants : 600 tentatives d'intrusion, de nouvelles clôtures sont installées
Migrants : 600 tentatives d'intrusion, de nouvelles clôtures sont installées

Dans la nuit de lundi à mardi, près de 600 migrants ont tenté de pénétrer le site d'Eurotunnel à Coquelles (Pas-de-Calais) pour tenter de rallier la Grande-Bretagne. C'est moins que ce week-end où, selon les policiers, 1700 tentatives ont du être déjouées. Une relative accalmie que les policiers expliquent par le départ des activistes du collectif anticapitaliste «No Border». 

Anomalie indéterminée 

Par ailleurs, Eurotunnel effectuait une inspection au sein du couloir sud du tunnel sous la Manche après la détection d'une «anomalie», provoquant des retards dans le trafic a expliqué le groupe, mardi matin. Les passagers au départ de Folkestone en Angleterre devaient tabler sur une attente de deux heures, et une heure côté français. La nature de l'anomalie est encore indéterminée et toutes les possibilités sont ouvertes: un problème sur une voie, une présence ou tout autre incident.

Nouvelles clôtures

Alors que la tension est plus forte que jamais aux abords du tunnel, la Grande-Bretagne a annoncé il y a quelques jours le déblocage de 10 millions d'euros. Une partie de cette somme sera allouée à la pose de nouvelle clôture  sur une autre zone sensible du site. « C’est déjà en cours, précise John Keefe. Mais nous n’avons toutefois pas de date de livraison, car nous avons consommé pas mal de stocks de clôtures : il faut en faire fabriquer et en ce début du mois d’août, les usines ne sont pas forcément disponibles... » Les clôtures de quatre mètres de haut et de deux mètres de long seront équipées de lames de rasoir.  Comme le rapporte la Voix du Nord, le tunnel compte déjà plus de vingt kilomètres de clôtures. Installées de chaque côté des quais elles mesurent quatre mètres de haut et sont coiffées de lames lames de rasoir pour dissuader toute tentative d'escalade. 

Les policiers veulent plus de sécurité

De leurs côtés les policiers demandent une «meilleure sécurité» ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant