Microsoft veut rivaliser avec le Mac d'Apple chez les créatifs

le
0
Microsoft veut rivaliser avec le Mac d'Apple chez les créatifs
Microsoft veut rivaliser avec le Mac d'Apple chez les créatifs

Microsoft se positionne pour rivaliser avec les Mac Pro et iMac d'Apple avec son tout premier ordinateur de bureau dévoilé mercredi, un appareil haut de gamme coûteux et conçu plus particulièrement pour les dessinateurs, les artistes et les créatifs professionnels.Le groupe informatique américain a aussi annoncé une version améliorée de son ordinateur portable Surface Book et une mise à jour de son système d'exploitation Windows 10 misant entre autres sur la 3D.Le nouvel ordinateur de bureau "Surface Studio" a un très grand écran tactile à haute résolution de 28 pouces de diagonale (71 centimètres), qui peut s'incliner jusqu'à 20 degrés.Il peut s'utiliser avec un stylet numérique (Surface Pen) ainsi qu'avec un petit disque d'aluminium (Surface Dial) qui se pose sur l'écran et permet par exemple de changer la couleur avec laquelle on dessine sans avoir à lever le stylet de l'écran."Nous l'avons vraiment conçu pour les professionnels, il doit transformer la manière dont on travaille, dont on crée, aider à produire. Il est fait pour vous immerger dans le contenu que vous créez", a commenté Panos Panay, vice-président en charge des appareils chez Microsoft, en présentant le nouveau PC lors d'un événement organisé à New York. "Il a le meilleur écran, et il a de la classe", a-t-il affirmé. Ces promesses ont un prix: le Surface Studio, qui se positionne clairement sur le haut de gamme, est proposé en pré-commande dans la boutique en ligne de Microsoft à des tarifs allant de 2.999 dollars à 4.199 dollars selon les configurations. L'appareil commencera à être expédié "en quantités limitées" courant décembre, "avec une plus large disponibilité début 2017", a précisé Microsoft.Le groupe a aussi présenté mercredi une nouvelle version de son Surface Book i7, décrit par Panos Panay comme "l'ordinateur portable le plus puissant qui existe sur le marché", avec entre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant