Microsoft vers un nouveau record à Wall Street grâce au cloud

le
1
Microsoft vers un nouveau record à Wall Street grâce au cloud
Microsoft vers un nouveau record à Wall Street grâce au cloud

Le groupe informatique américain Microsoft s'envolait vers un nouveau record à Wall Street après l'annonce jeudi soir de résultats trimestriels meilleurs que prévu et confirmant la rentabilité de ses services en ligne dans le cloud.L'action du géant des logiciels grimpait de plus de 5% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, dépassant la barre des 60 dollars. Si cette performance se confirme vendredi en séance officielle, le titre battrait son record de fin 1999, avant l'éclatement de la bulle internet. Microsoft avait alors touché un pic à 59,56 dollars, le 27 décembre à la clôture.D'après les résultats publiés jeudi, Microsoft a pourtant vu son bénéfice net baisser de 4% à 4,7 milliards de dollars sur les trois premiers mois de son exercice entamé début juillet.Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels, qui sert de référence en Amérique du Nord, a toutefois atteint 76 cents quand les analystes n'anticipaient que 68 cents en moyenne. Le chiffre d'affaires est également supérieur aux attentes, même s'il stagne (+0,4%) à 20,5 milliards de dollars. Et en ajoutant des revenus différés liés aux licences pour le système d'exploitation Windows 10, Microsoft fait état d'une progression de 3% à 22,3 milliards.- Tout miser sur Azure -"Nos résultats du premier trimestre montrent une demande continue pour nos services de cloud", a souligné la directrice financière, Amy Hood, citée dans le communiqué. "Nous continuons d'investir, de nous positionner pour de la croissance à long terme, et d'avoir de bonnes performances à travers toutes nos activités."Le directeur général, Satya Nadella, a rappelé pour sa part les efforts importants du groupe dans le domaine de l'intelligence artificielle, qu'il entend "infuser dans toutes (ses) activités"."Microsoft investit pour explorer l'avenir, et pas pour protéger le passé. La seule chose qui importe, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 6 mois

    Très septique sur la protection des données et de leur confidentialité dans le cloud. Je ne le ferais pas pour ma compta perso mais ça ne dérange pas une entreprise. Encore un mystère de plus pour moi....ah ces vx débris.