Microsoft va racheter les téléphones Nokia pour 5,44 milliards d'euros

le
0
Microsoft va racheter les téléphones Nokia pour 5,44 milliards d'euros
Microsoft va racheter les téléphones Nokia pour 5,44 milliards d'euros

L'équipementier en télécoms finlandais Nokia va céder ses téléphones portables au géant informatique américain Microsoft pour 5,44 milliards d'euros, jetant ainsi l'éponge dans un métier dont il fut longtemps numéro un mondial.Nokia va désormais se concentrer sur les activités de services et la construction de matériels pour opérateurs de réseaux, une décision qualifiée de "meilleur chemin pour aller de l'avant, à la fois pour Nokia et ses actionnaires", selon son président Risto Siilasmaa, cité dans un communiqué.Nokia avait finalisé en août le rachat des 50% de Nokia Siemens Networks, spécialisé dans les réseaux haut-débit, détenus par l'industriel allemand Siemens, afin de développer cette activité, désormais considérée comme vitale.Le groupe finlandais a également annoncé le départ de son directeur général Stephen Elop, qui sera remplacé temporairement par M. Siilasmaa.La transaction devrait être finalisée au premier trimestre de l'an prochain, après accord des actionnaires et des autorités de régulation.Quelque 32.000 employés de Nokia passeront chez Microsoft, dont environ 4.700 pour la seule Finlande.Selon un communiqué publié séparément par Microsoft, le prix payé se décompose en 3,79 milliards d'euros pour l'activité téléphones portable et en 1,65 milliard pour obtenir le droit d'utilisation des brevets du groupe finlandais.Une importance particulière pour la FinlandeSelon l'annonce, le gain net de la transaction va être de 3,2 milliards d'euros, un montant "remarquablement relutif" pour les actionnaires de Nokia. L'acquisition devrait être finalisée durant le premier trimestre 2014.Selon M. Siilasmaa, la vente va "clairement renforcer la position financière" du groupe et donner "une base solide pour l'investissement dans les activités de Nokia dans l'avenir", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique.Les spéculations sur la vente de Nokia était ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant