Microsoft termine son exercice 2015/16 mieux que prévu

le
0
Microsoft termine son exercice 2015/16 mieux que prévu
Microsoft termine son exercice 2015/16 mieux que prévu

Le groupe informatique américain Microsoft a terminé mieux que prévu son exercice décalé clos fin juin, grâce à ses efforts dans les services en ligne ("cloud").Selon des résultats publiés mardi, le bénéfice net annuel s'est envolé de 38% à 16,8 milliards de dollars.Sur le seul quatrième trimestre, le groupe a dégagé un bénéfice net de 3,1 milliards, contre une perte d'ampleur similaire un an plus tôt où il avait souffert d'importantes charges liées à des restructurations et des dépréciations dans les activités de fabrication de smartphones rachetées à Nokia. Le bénéfice par action trimestriel a dépassé de 11 cents la prévision moyenne des analystes, à 69 cents.Le chiffre d'affaires a reculé pour sa part de 7% à 20,6 milliards de dollars au dernier trimestre, et de 9% à 85,3 milliards sur l'ensemble de l'année.En tenant compte de revenus différés liés à Windows 10, la nouvelle version de son système d'exploitation sorti il y a un an, le chiffre d'affaires aurait toutefois progressé de 2% à 22,6 milliards de dollars au quatrième trimestre, un niveau supérieur aux attentes du marché.Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, l'action Microsoft gagnait 3,50% à 54,95 dollars vers 20H40 GMT."L'année passée a été cruciale à la fois dans notre propre transformation et dans les partenariats avec nos clients qui gèrent leurs propres transformations numériques", a commenté le directeur général, Satya Nadella, cité dans un communiqué."Le cloud de Microsoft a un important élan auprès des clients et nous sommes bien positionnés pour saisir de nouvelles opportunités dans l'année à venir", a-t-il assuré.Satya Nadella, qui avait succédé à Steve Ballmer comme directeur général début 2014, s'est efforcé de faire revenir Microsoft sur le devant de la scène après le virage raté du mobile. Il a notamment mis l'accent sur les services en ligne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant