Microsoft: les bonus des responsables liés à la diversité sociale

le
0
Microsoft: les bonus des responsables liés à la diversité sociale
Microsoft: les bonus des responsables liés à la diversité sociale

Le groupe informatique américain Microsoft veut lier les bonus de ses hauts responsables aux progrès faits pour améliorer la diversité sociale dans leurs équipes.Cela fait partie des mesures annoncées jeudi par le groupe pour améliorer la part des femmes ou des minorités ethniques dans ses effectifs, en marge d'un état des lieux annuel sur la question faisant état de progrès "modestes".Gwen Houston, la directrice du groupe chargée des questions de diversité et d'inclusion, dit vouloir "lier les compensations des hauts responsables aux gains en termes de diversité dans leurs organisations respectives", dans un message publié sur le blog officiel du groupe.Cela s'ajoutera selon elle à d'autres initiatives, comme des efforts pour offrir des opportunités de carrières attrayantes pour les femmes et les minorités, des formations internes sur les pratiques d'embauche inclusives ou la prise de conscience des préjugés, des campagnes de recrutement visant des personnes d'origines variées, ou encore la poursuite d'investissements dans l'éducation.Un état des lieux fait par le groupe au 30 septembre 2016 montre une baisse de la part des femmes dans ses effectifs, passée en un an de 26,8% à 25,8%.Gwen Houston l'explique toutefois par la restructuration des activités du groupe dans les téléphones portables, et en particulier la fermeture d'usines à l'étranger qui employaient beaucoup de femmes.Elle se dit par contre "encouragée par les gains modestes que nous voyons dans la représentation féminine dans des emplois techniques et à responsabilité", ainsi que dans les embauches: les femmes représentent 27,7% des nouveaux salariés. Elle évoque également des "gains modestes" dans la part représentée dans les effectifs par les Noirs (+0,2 point à 3,7%) et les Hispaniques (+0,1 point à 5,5%), avec là encore "des raisons d'être optimistes" vu les tendances de recrutement.Le manque de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant