Microsoft : « Le Projet Scorpio est une autre console, mais pas une autre génération »

le
0
Présentation de la Xbox One S, à l'E3 2016.
Présentation de la Xbox One S, à l'E3 2016.

Xbox One, Xbox One S, Projet Scorpio : d’ici à 2017, trois modèles de consoles Microsoft vont cohabiter. Hugues Ouvrard, directeur de Xbox France, revendique une rupture.

Microsoft a annoncé lundi 13 juin, au Salon du jeu vidéo E3 de Los Angeles, deux nouveaux modèles de sa console Xbox One, et de multiples fonctions de compatibilité entre ses consoles et les PC sous Windows, créant un écosystème atypique dans le monde traditionnellement cyclique du jeu vidéo. Entretien avec Hugues Ouvrard, le directeur de Xbox France, qui définit le Projet Scorpio comme une nouvelle console, mais pas une nouvelle génération.

Microsoft a annoncé deux nouvelles versions de sa console Xbox One, une pour cette année, une pour l’an prochain – cela a-t-il vraiment un sens de proposer trois modèles différents ?

Ce ne sont pas trois consoles différentes. La Xbox One et la Xbox One S sont la même console, avec un simple changement d’aspect. C’est assez logique. Au bout de trois ans, nous avons écouté les demandes des joueurs, par exemple en intégrant l’« alientation », et en concevant une version qui puisse tenir debout. Techniquement, les deux machines sont très semblables : la « S » lira les vidéos 4K, mais c’est une évolution logique liée aux progrès techniques.

Le Projet Scorpio, en revanche, est une autre console. Mais ce n’est pas un changement de génération ! Nous essayons justement de casser cette habitude des générations de consoles, en proposant un environnement dans lequel jeux et accessoires sont tous rétrocompatibles d’une machine à l’autre.

Pourtant, le fonctionnement par « génération » a historiquement été plutôt apprécié des joueurs…

Ave les p...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant