Microsoft et Barclays sous le feu des projecteurs à Wall Street

le
0

03/07/12 Microsoft fait face à des charges imprévues de 6.2 milliards dues à l'acquisition d'aQuantive en 2007; après la démission du président de Barclays hier, c'est au tour du directeur général de tirer sa révérence.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant