Microsoft : Bill Gates quitte la présidence du conseil d'administration

le
0
Microsoft : Bill Gates quitte la présidence du conseil d'administration
Microsoft : Bill Gates quitte la présidence du conseil d'administration

Le cofondateur de Microsoft Bill Gates va quitter la présidence du conseil d'administration pour prendre des fonctions de «conseiller technologique» du groupe informatique américain. Steve Ballmer, le directeur général, a lui été remplacé mardi par Satya Nadella. Cet Indien de 46 ans était jusqu'ici chargé des activités à destination des entreprises et d'informatique dématérialisée (cloud).

Ballmer avait annoncé l'été dernier son intention de quitter ses fonctions, selon un communiqué de Microsoft. Avec pour «grand regret» d'avoir mal géré le tournant de la téléphonie au début des années 2000...

Bill Gates va rester membre du conseil d'administration, mais avec ce nouveau rôle de «conseiller technologique». Microsoft affirme qu'en cette qualité il «consacrera plus de temps à l'entreprise, en aidant Nadella dans la définition de technologies et de produits».

Le conseil d'administration sera désormais présidé par un de ses membres indépendants, John Thompson, qui avait aussi supervisé la recherche d'un successeur pour Steve Ballmer.

A Wall Street, l'action a bien réagi

Bill Gates, 58 ans, avait lancé Microsoft en 1975 dans un garage avec son ami d'enfance Paul Allen, et en avait été le premier directeur général jusqu'en 2000. Il avait alors cédé sa place à Steve Ballmer tout en conservant la tête du conseil d'administration.

«Durant cette période de transformation, il n'y a pas de meilleure personne pour diriger Microsoft que Satya Nadella», a commenté Bill Gates mardi, décrivant une personne «ayant prouvé ses qualités de dirigeant, avec de profondes compétences en ingénierie, une vision pour l'entreprise et la capacité de rassembler les gens».

«De grandes opportunités attendent Microsoft, mais pour les saisir, nous devons nous recentrer clairement, plus rapidement, et continuer à nous transformer, a estimé pour sa part Satya Nadella. Une grande partie de mon travail ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant