Microsoft: bénéfices plombés par Nokia mais ventes meilleures que prévu

le
0
Microsoft: bénéfices plombés par Nokia mais ventes meilleures que prévu
Microsoft: bénéfices plombés par Nokia mais ventes meilleures que prévu

Le géant informatique américain Microsoft a publié mardi des résultats annuels mitigés, plombés au dernier trimestre par l'acquisition du fabricant de téléphones portables Nokia, mais montrant des ventes plus solides que prévu grâce notamment aux services en ligne ("cloud").Le bénéfice net a progressé de 1% à 22,1 milliards de dollars sur l'exercice achevé fin juin mais a reculé de 7% à 4,6 milliards sur les trois derniers mois, où les téléphones portables de Nokia ont accusé une perte d'exploitation de 692 millions de dollars. Microsoft avait finalisé fin avril le rachat de Nokia, dont l'intégration a justifié les deux tiers d'un plan social historique de 18.000 suppressions d'emplois, annoncé la semaine dernière par le groupe américain.Si elle est déficitaire, la nouvelle division de téléphones a malgré tout contribué au chiffre d'affaires du dernier trimestre à hauteur de près de 2 milliards de dollars. Au final, le chiffre d'affaires de l'ensemble du groupe a bondi de 12% sur l'ensemble de l'année, à 86,8 milliards de dollars, et de 18% à 23,4 milliards au dernier trimestre.C'est un peu au-dessus des attentes des analystes, qui prévoyaient en moyenne 86,5 milliards de dollars sur l'année et 23,0 milliards sur le trimestre.Le bénéfice par action, qui sert de référence à Wall Street, est en revanche décevant, à 2,62 dollars sur l'année et 55 cents sur le trimestre, contre des consensus de respectivement 2,69 dollars et 60 cents.Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle à la Bourse de New York, l'action Microsoft progressait de 0,62% à 45,11 dollars vers 20H45 GMT.Le nouveau patron du groupe, Satya Nadella, aux manettes depuis six mois, s'est dit "fier que [leurs] actions énergiques dans le cloud payent": "Nos services commerciaux de cloud ont encore doublé cette année à 4,4 milliards de dollars", souligne-t-il dans un communiqué.Office 365, la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant