Microsoft attaque une entreprise normande

le
1
Un entrepreneur du Calvados et un informaticien comparaissent depuis mardi, accusés d'avoir diffusé des données informatiques du géant du téléphone par Internet, Skype.

Il voulait créer un système français de communication par Internet, un «Skype français». Un système sécurisé, compatible avec le géant de la téléphonie en ligne, à l'usage des banques et d'autres manipulateurs de données sensibles. Christian Durandy, 60 ans, gérant de la société Vest Corporation de Lantheuil, dans le Calvados, s'est attiré les foudres de Skype, propriété depuis 2011 de l'éditeur de logiciels Microsoft, qui l'a acquis pour 8,5 milliards de dollars. Il est poursuivi mardi devant le tribunal correctionnel de Caen pour «contrefaçon», «accès frauduleux», «entrave au fonctionnement» , «introduction frauduleuse de données», et d'avoir vendu ou mis à disposition des outils permettant une «atteinte» au fonctionnement d'un système de traitement automatisé de données. En clair, d'avoir pé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 24 sept 2013 à 19:35

    TouS protocoleS en UE devrait est documenté, libre d'accès et d'utilisation, afin d'en identifier les failles, les faiblesses pour développer et distribuer des logiciels ouverts et éventuellement gratuits; seul moyen d'éviter le monopole de grosses sociétés américains qui espionnent les utilisateurs. Si la diffusion des codes de Skype a été faite depuis le sud de la France, lui était en Normandie. Mais c'est énorme ! Si l'avocat a bien utilisé cet argument, l'accusé est forcément innocent.