Microsoft annonce la suppression de 18.000 emplois dans le monde

le
0
Microsoft annonce la suppression de 18.000 emplois dans le monde
Microsoft annonce la suppression de 18.000 emplois dans le monde

Six mois après son arrivée, le nouveau patron de Microsoft continue d'imprimer sa marque sur le groupe informatique américain avec le plus gros plan social de son histoire: 18.000 emplois seront supprimés, soit 14% des effectifs mondiaux.Les plus grosses réductions de postes du géant des logiciels remontaient jusqu'ici à 2009, où il avait annoncé 5.800 départs."La première étape pour construire une bonne organisation afin de satisfaire nos ambitions est de réaligner nos effectifs", indique dans un courriel aux salariés Satya Nadella, qui depuis sa prise de commande début février martèle qu'il faut mettre "le cloud (services en ligne) et le mobile d'abord", afin de rattraper le retard pris sur les rivaux Apple et Google.Il veut aller vite: le gros des coupes interviendra dans les six mois. Microsoft comptait 127.104 employés dans le monde début juin.La restructuration est liée en grande partie (12.500 postes) à l'intégration du fabricant de téléphones portables Nokia, dont le rachat juste finalisé avait été l'une des dernières décisions du précédent patron, Steve Ballmer.Jack Gold, un analyste spécialisé dans le secteur technologique, évoque d'ailleurs "un réajustement de l'ère Ballmer à l'ère Nadella"."Ballmer s'intéressait beaucoup aux appareils, il voulait être le prochain Apple", tandis que son successeur cherche plutôt à "se concentrer davantage sur les produits et les services, et ne pas faire de concurrence aux fabricants" d'ordinateurs qui utilisent les logiciels Microsoft. - Changement de culture - La répartition exacte des coupes n'est pas détaillée. Mais la production de téléphones va être réorganisée et concentrée essentiellement à Hanoi au Vietnam, avec le maintien d'une petite partie à Pékin et Dongguan en Chine. L'usine de Komaron en Hongrie sera pour sa part fermée, a détaillé Stephen Elop, l'ex-patron de Nokia désormais en charge des activités ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant