Micronutris, leader européen des insectes comestibles, lève des fonds

le , mis à jour à 14:21
0

* L'entreprise française veut décupler sa production * Objectif : 10 millions d'euros de CA en 2018 * Une solution alimentaire et environnementale par Johanna Decorse TOULOUSE, 29 mai (Reuters) - Pionnière en Europe dans l'élevage d'insectes pour l'alimentation humaine, l'entreprise Micronutis installée à Saint-Orens (Haute-Garonne), vient de démarrer une opération de financement participatif pour accélérer son développement. Créée en 2011, la société produit des biscuits salés et sucrés, des macarons et des chocolats à base de poudre de grillons et de ténébrions meuniers (vers de farine) ainsi que des insectes aromatisés pour l'apéritif, conditionnés en sachets, qu'elle distribue pour l'instant dans une dizaine d'épiceries fines en France et sur son site de vente en ligne. Par le biais de cette campagne d'investissement sur la plateforme de financement participatif Wiseed, Micronutris espère lever 500.000 euros qu'elle consacrera à l'agrandissement de son site de production et à l'élargissement de sa gamme. La société, qui emploie dix salariés et génère 100.000 euros de chiffre d'affaires, développe depuis peu un projet de pâtes alimentaires et de barre énergétique à base de poudre d'insectes. Elle produit actuellement une tonne de spécimens par mois, nourris à 90% avec des farines de céréales bio, ainsi qu'avec des fruits et des légumes frais. "Cette levée de fonds doit nous permettre d'optimiser notre élevage pour multiplier par dix notre production, développer de nouvelles gammes grand public et garder ainsi notre place de leader européen des produits à base d'insectes comestibles durables", explique Cédric Auriol, fondateur et gérant de Micronutris, qui détient actuellement 90% de son capital. UNE REPONSE AUX ENJEUX GLOBAUX Pour ce jeune entrepreneur de 32 ans qui a déjà investi quelque 800.000 euros dans son projet, Micronutris est aux avant-postes pour répondre aux enjeux alimentaires de demain. "Nous serons 9 à 10 milliards d'ici 2050. Les besoins en protéines vont doubler, on connaît les impacts de l'élevage traditionnel sur l'environnement et l'on sait que les ressources seront insuffisantes. Les insectes comestibles font partie des pistes envisagées pour répondre à ces enjeux", dit-il. "Les insectes sont une solution naturelle déjà connue puisque plus de deux milliards de personnes en consomment dans le monde mais aussi durable. Un élevage rejette jusqu'à 100 fois moins de gaz à effet de serre qu'un élevage conventionnel et nécessite moins de surface au sol et moins de nourriture." Sur le plan nutritionnel aussi, les insectes "riches en protéines, en minéraux, en oméga 3 et pauvres en graisse" sont un aliment "idéal", selon le dirigeant de Micronutris qui s'appuie sur les préconisations de la FAO depuis 2013. L'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture considère en effet que les insectes peuvent contribuer à la sécurité alimentaire humaine et animale. Sûr de son projet et de ses débouchés, Cédric Auriol s'est fixé pour objectif à l'horizon 2018 un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros et un effectif global de 41 salariés. "Le marché est prêt, il y a des attentes pour des aliments nutritifs et éco-responsables. Des études montrent que 40% des Français ont un a priori positif quant à la consommation de produits à base d'insectes", explique Cédric Auriol. En cours de labellisation en agriculture biologique, Micronutris entend aussi engager des démarches pour obtenir la certification ISO 22000, norme internationale relative à la sécurité des denrées alimentaires pour élargir son marché. (Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant