Micmac au PS dans le Pas-de-Calais pour les législatives

le
0
Les investitures tournent au casse-tête pour le Parti socialiste à Liévin, où le député-maire est mis en cause dans une affaire de financement occulte supposé, et à Hénin-Beaumont, dans la circonscription que brigue Marine Le Pen.

Deux circonscriptions du Pas-de-Calais vont être étudiées de près samedi à Paris, au cours de la convention nationale du PS, chargée de trancher sur les candidatures pour les législatives de juin 2012.

Dans la 12e circonscription, l'investiture du député-maire de Liévin , mis en cause dans , a été « gelée » par Martine Aubry. Un choix jugé « totalement anormal » par Kucheida qui se dit « confiant » sur l'issue de la commission d'enquête sur le fonctionnement du PS dans le Pas-de-Calais, dont la première secrétaire a annoncé la mise en place jeudi.

Le PS va-t-il devoir désigner un nouveau candidat socialiste dans cette circonscription ? Ce cas de figure semble improbable, tant défier « l'Empereur de Liévin », même pris dans la tourmente, relève de la mission impossible.

Dans la circonscription voisine, la 11e, qui comprend la ville d'Hénin-Beaumont, épine dans le pied du PS, la zizanie fait rage. Trois candidats socialistes se disputaient l'inve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant