Michelinva fermer l'atelier rechapage de La Combaude

le
0
    * Pas de départs contraints mais des reclassements en 
interne 
    * Réorganisation de l'ingénierie de Michelin 
    * Charge exceptionnelle d'environ 55 mlns dans les comptes 
du S1 
 
    PARIS, 1er mars (Reuters) - Michelin  MICP.PA  a annoncé 
mardi avoir pris la décision de fermer d'ici fin 2017 son 
atelier de rechapage de pneus pour les poids lourds de La 
Combaude, près de Clermont-Ferrand, en raison de surcapacités. 
    Le fabricant de pneumatiques, qui rationalise l'ensemble de 
son activité poids lourds, indique dans un communiqué que la 
fermeture de cet atelier se fera sans départ contraint au sein 
des effectifs et que les 330 salariés de l'atelier se verront 
proposer des mesures de reclassement sur d'autres sites 
industriels du groupe à Clermont-Ferrand, berceau auvergnat du 
groupe. 
    "Les forts besoins de recrutement des autres usines 
clermontoises, qui doivent embaucher 400 opérateurs de 
production au cours des trois prochaines années, faciliteront 
les mouvements de reclassement interne", souligne-t-il. 
    Michelin a aussi décidé de réorganiser son pôle 
d'ingénierie, une mesure qui se traduira par la suppression de 
164 postes d'ici fin 2018, là aussi sans départ contraint: "Un 
plan de mobilité interne volontaire sera proposé à tous les 
salariés de l'ingénierie impliqués dans le périmètre du projet à 
Clermont-Ferrand, en majorité des cadres." 
    Pour financer cette réorganisation, le groupe passera une 
charge exceptionnelle d'environ 55 millions d'euros dans ses 
comptes du premier semestre. 
    Il va en outre investir 90 millions d'euros pour renforcer 
sa compétitivité et pour moderniser trois sites de 
Clermont-Ferrand, Cataroux La Combaude et Les Gravanches. 
    Michelin a entrepris ces dernières années d'assurer son 
socle industriel en France, où il compte 18 sites. 
    Il a ainsi signé en mai 2015 un "pacte d'avenir" avec les 
syndicats de son usine de Roanne (Loire) pour repositionner sur 
le haut de gamme ce site de pneus tourisme et camionnettes. 
    Il avait annoncé dès 2013 la fin de la production de pneus 
poids lourds à Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), transférée à la 
Roche-sur-Yon (Vendée) afin d'y développer un pôle industriel 
spécialisé plus compétitif. 
    A la mi-février, lors de la présentation de ses résultats 
annuels, Michelin a dit s'attendre cette année à une croissance 
des volumes au moins en ligne avec l'évolution mondiale des 
marchés.   
    En Bourse, l'action Michelin progresse de 1,16% à 84,37 
euros à 11h26. 
     
    Le communiqué : 
    http://michel.in/1TO82to 
 
 (Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant