Michelin : un plan destiné à améliorer la compétitivité des sites français

le
0
Le géant mondial a annoncé lundi son intention de supprimer 730 emplois de son site de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire, qui compte actuellement 930 personnes.

L'atonie du marché européen des pneumatiques a fini par rattraper Michelin. Le géant mondial a annoncé lundi son intention de supprimer 730 emplois de son site de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire, qui compte actuellement 930 personnes. S'il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour l'emploi dans la région, cette annonce n'est pas une surprise. Lors de la présentation des comptes trimestriels, le directeur financier avait prévenu que «si les volumes demeurent aux niveaux actuels, cela impliquerait certaines restructurations en Europe». La se­maine dernière, Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin, préparait le terrain auprès de la presse, insistant sur la nécessité de créer en Europe des usines «plus grandes, plus compétitives, plus automatisées, plus technologiques».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant