MICHELIN : hausse du bénéfice, de la marge et du dividende en 2015

le
0

(AOF) - Michelin a fait état d’une hausse de 12,8% de son bénéfice net à 1,16 milliard d’euros en 2015. Cette croissance traduit notamment la progression de 18,7% du résultat opérationnel avant éléments non récurrents, à 2,577 milliards d’euros, correspondant à une marge de 12,2% en hausse de 1,1 point. Les éléments non récurrents de 370 millions d’euros correspondent principalement aux frais de restructuration liés aux projets d’amélioration de la compétitivité du groupe, en particulier en Europe.

Après prise en compte de ces éléments, le résultat opérationnel du fabricant de pneumatiques ressort en hausse de 10,8% à 2,207 milliards d'euros. Enfin, les ventes nettes annuelles de Michelin ont augmenté de 8,4% à 21,19 milliards d'euros.

Elles ont bénéficié d'un effet favorable (624 millions d'euros) de la hausse de 3,2% des volumes, supérieure à celle des marchés ; de l'effet prix-mix négatif de 687 millions d'euros (-3,4 %), de l'écart favorable de périmètre (256 millions d'euros) et d'un impact positif (1,4 milliard d'euros) des parités de change.

Michelin a également fait état d'une amélioration de son cash flow libre à 965 millions d'euros hors acquisitions en 2015. Au 31 décembre 2015, prenant en compte ce cash flow libre, les acquisitions (312 millions d'euros), les rachats d'actions (451 millions d'euros) et les émissions obligataires de 802 millions d'euros à 7, 12 et 30 ans, le groupe affiche un ratio d'endettement de 11 %, correspondant à un endettement financier net de 1,008 milliard d'euros, contre 7% et 707 millions d'euros à fin décembre 2014.

Fort de ces résultats solides, le fabricant de pneumatiques a annoncé un dividende en hausse pour 2015 à 2,85 euros, contre 2,50 pour l'exercice précédent.

En termes de perspectives enfin, Michelin a pour objectifs en 2016 une croissance des volumes au moins en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, un résultat opérationnel en croissance avant éléments non récurrents hors effet de change et la génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 800 millions d'euros.

Sur l'horizon 2016-2020, le groupe s'est fixé des objectifs ambitieux de marge opérationnelle avant éléments non récurrents, entre 11 % et 15 % pour le segment Tourisme camionnette, entre 9 % et 13 % des ventes nettes pour le segment Poids lourd et entre 17 % et 24 % pour le segment de Spécialités.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant