MICHELIN ferme un atelier de rechapage et réorganise son ingénierie et ses fonctions centrales

le
0

(AOF) - Michelin a annoncé plusieurs projets de réorganisation afin d'adapter ses activités industrielles et tertiaires à Clermont-Ferrand, avec pour objectif d'y renforcer les fonctions de centre de décision du groupe, les activités de recherche-développement et les productions de haute technologie. Pour financer ces projets, le fabricant de pneumatiques enregistrera une provision d'environ 55 millions d'euros en charges non récurrentes dans ses comptes au 30 juin 2016.

Ainsi, Michelin a pris la décision de fermer l'atelier de rechapage Poids Lourd de son site de La Combaude, sans départ contraint, d'ici fin 2017. Les 330 salariés de l'atelier bénéficieront d'un plan de reclassement interne dans les autres sites industriels clermontois. Les forts besoins de recrutement des autres usines clermontoises, qui doivent embaucher 400 opérateurs de production au cours des trois prochaines années, faciliteront les mouvements de reclassement interne. 

A l'exception de cet atelier, le site de La Combaude recevra de nouveaux investissements destinés à le spécialiser dans sa fonction de soutien au développement de nouveaux produits.

Il sera donc l'un des trois sites de la région de Clermont-Ferrand sur lesquels seront répartis les 90 millions d'euros d'investissement prévus par le fabricant de pneumatiques d'ici 2020. Les deux autres sites sont Cataroux et les Gravanches.

Le site de Cataroux bénéficiera d'importants investissements pour financer de nouveaux procédés de production destinés à développer la fabrication des pneus de compétition et de leurs composants, mais aussi pour renforcer ses missions de soutien industriel aux activités de recherche et développement.

Enfin, le site des Gravanches, qui fabrique des pneus Tourisme-Camionnette très haute performance via des procédés les plus innovants, bénéficiera d'investissements pour continuer à accroître la haute technicité de ses produits.

Michelin a également annoncé une réorganisation de son ingénierie en créant une entité Manufacturing Engineering (ME), dont la direction mondiale sera implantée sur le site des Carmes à Clermont-Ferrand. Les équipes localisées à Clermont-Ferrand seront amenées à se concentrer sur la direction mondiale de l'activité, la coordination des évolutions de procédés et le développement des projets les plus innovants, en lien avec le centre mondial de technologie de Ladoux.

Cette réorganisation entraînera, d'ici fin 2018, 164 suppressions de postes, tous basés à Clermont-Ferrand, sans départ contraint. Un plan de mobilité interne volontaire sera proposé à tous les salariés de l'ingénierie impliqués dans le périmètre du projet à Clermont-Ferrand, en majorité des cadres.

Enfin, les autres services "Support" de Michelin à Clermont-Ferrand verront leur organisation s'adapter progressivement dans le temps.

Enfin, conformément aux dispositions légales, le spécialiste du pneumatique présentera un Plan de Sauvegarde de l'Emploi aux instances représentatives du personnel lors d'une réunion extraordinaire du Comité central d'entreprise et du Comité d'établissement de Clermont-Ferrand qui se tiendra le 16 mars. La direction de l'entreprise y présentera ses propositions de mesures d'accompagnement pour les salariés de l'atelier de rechapage de La Combaude et pour les salariés concernés par la réorganisation de la fonction ingénierie.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant