Michelin : des prix en baisse et des marge en hausse

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Le titre du pneumaticien gagnait un peu plus de 2%, en fin de matinée, portant à 5% son gain sur les cinq dernières séances de Bourse. Une note d'UBS qui relève de 72 à 80 euros son objectif de cours de la valeur convainc le marché que l'action Michelin mérite une meilleure valorisation. Le plaidoyer du courtier repose sur une analogie avec Volkswagen dont la stratégie présente de nombreux points communs avec celle du pneumaticien : des prix de vente plus élevés que ceux des concurrents mais un rendement pour l'actionnaire qui fut longtemps inférieur à la moyenne du secteur en Bourse.

Désormais, Michelin semble marcher dans les pas du constructeur automobile allemand qui a changé son fusil d'épaule. Grâce à une meilleure structure des coûts de production qui permet des prix plus compétitifs, Michelin, comme VW, affiche une meilleure rentabilité. Après avoir, pendant des années, ferraillé pour maintenir le prix de ses pneus à des niveaux élevés, l'équipementier n'hésite plus à les proposer à des tarifs plus agressifs, sans pour autant sacrifier ses marges, en tout cas dans sa gamme pour les véhicules de tourisme, fait valoir le courtier suisse. Michelin réduit, par ailleurs, en baisse ses capacités de production de pneus poids lourds.

Ces gains de productivité devraient porter leurs fruits surtout au prochain exercice. UBS attend un bénéfice par action 2013 à 8,82 euros, après 8,41 euros (2012), et de 9,3 euros en 2014. Le prochain exercice profitera à plein d'une nouvelle diminution de la dette et d'une stabilisation des investissements.

Conservez.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant