Michelin : des nouvelles bien accueillies

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Les usines européennes de fabrication de pneumatiques pour les véhicules de tourisme ne tournent qu'à 75% de leur capacité. Le taux d'utilisation pour les pneumatiques des poids lourds n'est que de 60%, a expliqué aux Echos, l'un des membres du comité exécutif de Michelin.

Sur l'exemple de Renault, Michelin a donc signé un accord de compétitivité avec les syndicats CFDT et CFE-CGC en vue d'organiser le chômage partiel de ses usines en France. Ce dirigeant du pneumaticien se demande si ce ralentissement de l'activité, plus long et profond qu'en 2008, est durable ou non. Michelin envisage donc d'étendre ce plan d'économies à d'autres usines en Europe. 

Aussi bien sur le marché du remplacement qu'en première monte, Michelin constate une nette contraction de l'activité depuis le début de l'année. L'agence Fitch Ratings a pourtant relevé de BBB à BBB+ la note de solvabilité à long terme du groupe, dont elle loue «la rentabilité relativement stable et son niveau de liquidités disponibles, notamment en période de récession économique et durant la crise du secteur automobile de 2008-2009». 

En repli de 7,5% depuis le début janvier, l'action Michelin conserve une avance de 17% en un an. Le consensus des analystes fixe un objectif de cours moyen de 80 euros, supérieur de 20% au niveau actuel. Reste à savoir si le grand concurrent japonais Bridgestone ne va bénéficier d'un avantage compétitif décisif et durable du fait de la forte dépréciation du yen contre euro, ces derniers mois.
 

Conservez.

Les cours de Michelin en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant