Michelin confirme ses objectifs financiers

le
0
Le PDG de Michelin, Jean-Dominique Senard, présente les résultats du groupe à la presse à Paris, le 16 février 2016. (© B. Guay - AFP)
Le PDG de Michelin, Jean-Dominique Senard, présente les résultats du groupe à la presse à Paris, le 16 février 2016. (© B. Guay - AFP)

Au premier trimestre de l'exercice 2016, Michelin a publié un chiffre d'affaires de 5,06 milliards d'euros, en légère hausse de 0,9%.

La principale activité de la firme au Bibendum, les ventes de pneus destinés aux voitures de tourisme et aux camionnettes, a connu une progression de 4,3% sur la période à 2,9 milliards d'euros. La marque Michelin, orientée haut de gamme, a progressé de 4% et les autres marques (BF Goodrich, Kleber, Tigar....) de 8%.

De leur côté, les ventes de la branche poids lourds, où la concurrence asiatique est particulièrement féroce, ont reculé de 3%, à 1,43 milliard, même si les volumes ont progressé de 3% selon Michelin qui pointe l'effet fortement défavorable des parités monétaires.

Baisses de prix

L'effet favorable lié au dollar américain ne limite que partiellement les impacts défavorables du real brésilien, du peso argentin et dans une moindre mesure du peso mexicain, du rouble russe, de la livre turque, du rand sud-africain et du yuan chinois.

En période de chute des cours des matières premières, Michelin a aussi baissé ses prix pour respecter des clauses d'indexation, et celles-ci ont été partiellement compensées par les hausses de prix décidées face à la chute des monnaies au Brésil et en Russie selon le communiqué.

Les autres activités (pneus de machines agricoles, deux-roues, avions, cartes, guides...) se sont, elles,

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant