Michelin confiant sur 2012 après un premier semestre favorable

le
0
MICHELIN CONFIANT POUR 2012
MICHELIN CONFIANT POUR 2012

PARIS (Reuters) - Michelin progresse fortement vendredi à la Bourse de Paris après avoir confirmé prévoir une nette hausse de son résultat opérationnel 2012 en dépit d'un marché automobile toujours très difficile, en particulier en Europe.

Après la contraction intervenue au premier semestre, le manufacturier de pneumatiques estime dans un communiqué que le marché mondial devrait reculer de 3% à 5% sur l'année. Les segments de produits de spécialité comme celui des pneus pour l'industrie minière restent dynamiques malgré tout.

Cette évolution devrait toutefois être compensée par des coûts de matières premières plus favorables et par des effets de parités monétaires positifs, souligne Michelin.

Le groupe confirme également son objectif annuel de génération de cash flow libre positif, avant impact de la cession d'un ensemble immobilier à Paris.

La société, dont le cash flow libre est à l'équilibre, a dégagé un résultat net de 915 millions au premier semestre (667 millions un an plut tôt) avec un résultat opérationnel avant éléments non récurrents de 1.320 millions d'euros (+36%) - soit une marge de 12,3% (contre 9,6%) - et un chiffre d'affaires de 10.706 millions (contre 10.105 millions).

Grâce à cette dynamique, le fabricant de pneumatiques a vu sa notation financière réévaluée par Standard & Poor's à "BBB+" en mars et par Moody's à "Baa1" en avril.

L'action s'adjuge 7,52% à 55,05 euros vers 13h00, affichant la plus forte hausse du CAC 40. Le titre a rebondi de 20% depuis le début de l'année, portant sa capitalisation à dix milliards d'euros.

"STRATÉGIE MONDIALE"

Michelin, qui prévoit d'investir environ deux milliards d'euros sur l'année, entend concentrer en priorité ses moyens sur de nouvelles capacités dans les marchés en croissance, la productivité industrielle dans les pays matures et la poursuite de l'innovation technologique.

L'entreprise, qui a déjà démarré la production d'une nouvelle usine au Brésil en février, prévoit l'ouverture de trois autres sites en 2012 et 2013, en Chine, en Inde et aux Etats-Unis, afin de diversifier encore davantage ses débouchés.

"Notre stratégie mondiale permet d'amortir la crise européenne pour Michelin", a souligné son président Jean-Dominique Sénard lors d'une conférence de presse.

Michelin a également accueilli favorablement le plan automobile du gouvernement dans son volet de soutien aux véhicules électriques.

"Dans ce domaine là, nous ne sommes pas restés les deux pieds dans le même sabot, nous avons travaillé depuis longtemps sur la mise en concept de nouveaux pneus prêts pour ces véhicules électriques" a commenté Jean-Dominique Sénart.

Il a notamment évoqué les contraintes d'autonomie liées à ce nouveau segment du marché automobile.

Jean-Michel Bélot et François Charlottin, édité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant