Michèle Tabarot, n°2 de l'UMP, menacée par une enquête en Espagne

le
1
La députée-maire du Cannet pourrait être visée par une procédure ouverte en 2008 contre son frère, Roch Tabarot, accusé d'avoir organisé une vaste escroquerie immobilière. Les enquêteurs soupçonnent un financement politique illégal.

Selon Mediapart, la secrétaire générale de l'UMP, Michèle Tabarot, pourrait être visée par une enquête ouverte en Espagne à l'encontre de son frère, Claude Roch Tabarot. L'homme a été mis en examen pour une escroquerie immobilière de 72 millions d'euros. Il est accusé d'avoir vendu, via sa société Riviera Coast Invest, des appartements sur plans, à Grenade et Murcie, qui n'ont jamais été construits et sur des terrains qui ne lui appartenaient pas.

Les enquêteurs s'interrogent sur les opérations financières du groupe: des retraits massifs, à hauteur de 13,5 millions d'euros, et des virements opérés à destination du Maroc, des États-Unis et de la France. Pour quel usage? Selon l'avocat de l'association des victimes de la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le mardi 11 juin 2013 à 14:47

    si c est avéré ,,,c est ecoeurant gauche droite tous infectes !