Michel Seydoux répond à Vincent Labrune

le
0
Michel Seydoux répond à Vincent Labrune
Michel Seydoux répond à Vincent Labrune

Michel Seydoux n'est pas un grand bavard mais quand il s'agit de répondre à une sortie médiatique qu'il n'a pas appréciée, le président du LOSC sait se parer de sa plus belle plume pour écrire un mot piquant et acerbe. La cible se nomme Vincent Labrune. Le président de l'OM, qui a avoué haut et fort son envie de recruter Florian Thauvin ce mercredi, a subi la répartie cinglante de son homologue nordiste. « J'ai annoncé à de multiples reprises, directement à Vincent Labrune d'abord, puis par voie de presse, que Florian Thauvin porterait de manière certaine le maillot du LOSC la saison prochaine, lance d'abord Michel Seydoux. Je crois avoir été extrêmement clair et définitif. Le président de l'OM ne semble néanmoins pas entendre ou pire ne pas comprendre mes propos. Ces quelques lignes doivent lui servir à clarifier ses idées et l'aider à retrouver toute sa lucidité. » Et la suite est révélatrice d'un certain agacement du dirigeant du LOSC qui commence à s'exaspérer devant les tractations qui s'opèrent autour de sa jeune pépite, recruté en janvier dernier.

« Le LOSC a travaillé, anticipé et s'est montré le plus attractif et convaincant »

Une anticipation que Michel Seydoux place aujourd'hui comme un argument sans faille. Et qu'il peut utiliser dans le but de mettre en valeur le travail de la cellule de recrutement de son club. « Le LOSC n'a pas attendu ses meilleures performances en L1 ou plus récemment sous le maillot de l'Equipe de France pour exprimer tout son attachement et sa confiance à Florian Thauvin, explique le dirigeant lillois. Le LOSC a travaillé, anticipé et a rapidement su se montrer le plus attractif et convaincant. C'est pourquoi Florian a choisi en janvier de parapher un contrat avec le LOSC en vue de rejoindre notre club cet été. Le LOSC compte énormément sur ce joueur jeune et talentueux qui confirmera dès le mois d'août sous les couleurs lilloises tous les espoirs placés en lui. Florian quant à lui est assuré d'encore progresser au contact du LOSC qui ambitionne de l'emmener au plus haut, comme ce fut le cas avant lui pour de nombreux joueurs lillois. » Le message est clair et la suite de la lettre ouverte devrait rapidement faire réagir Vincent Labrune. Le président marseillais, qui avait indiqué ce mercredi matin vouloir « relancer la discussion dans les jours qui viennent », va rapidement devoir se résoudre à abandonner le bras de fer.

« Je confirme que Florian Thauvin ne rejoindra ni l'OM ni aucun autre club »

« Les premières charges, souterraines ou médiatiques, de Vincent Labrune pouvaient être mises sur le compte de la maladresse ou de l'inexpérience, revient à la charge Michel Seydoux. L'acharnement dont il fait preuve aujourd'hui s'apparente davantage à de la bêtise et à un profond irrespect du LOSC, de son président, et plus généralement des règles et des valeurs du sport. C'est inacceptable. Je m'étonne d'ailleurs d'entendre de la bouche du président de l'OM que certains actionnaires de club sont plus respectables que d'autres. Pour moi, tous les actionnaires sont respectables, et doivent à ce titre être respectés. » Les mots sont forts et ciblent directement le président de l'OM qui avait annoncé vouloir relancer les dirigeants lillois pour faire venir l'international des moins de 20 ans. Alors que sa cote a encore pris de la valeur après avoir inscrit un doublé avec les Bleuets en demi-finale du Mondial U20, le néo-lillois est déclaré « intransférable » par son président. « Pour la dernière fois, je confirme que Florian Thauvin ne rejoindra ni l'OM ni aucun autre club », assure Seydoux, et de conclure : « Les man?uvres désespérées du président de l'OM n'ont pour seule finalité que de déstabiliser un joueur, lui faisant croire que les contrats et les engagements ne signifient rien. Ces basses manipulations et ces méthodes d'un autre temps n'ont pour seule conséquence de ternir l'image de son club, et plus généralement celle du football. Ses prédécesseurs ne nous avaient pas habitués à cela. Présider un grand club, c'est aussi respecter un certain nombre de valeurs et de règles. Je saisirai dès demain les instances du football français pour qu'elles statuent sur ce comportement inadmissible. » Le conflit OM-LOSC a pris une nouvelle tournure. Avant de croiser le fer en Ligue 1, les deux équipes se rendent déjà coup pour coup en coulisses. Ça promet?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant