Michel Sapin promet de maintenir le "sérieux budgétaire"

le , mis à jour le
28
Christian Eckert et Michel Sapin se montrent satisfaits de leur gestion budgétaire.
Christian Eckert et Michel Sapin se montrent satisfaits de leur gestion budgétaire.

Fort d'un déficit moins fort que prévu en 2015, le ministre des Finances, Michel Sapin, a présenté mercredi matin la trajectoire budgétaire française pour les années à venir, qui sera adressée au reste de l'Europe d'ici à la fin du mois. Aux côtés de son secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, il a réaffirmé devant la presse ses engagements : passer de 3,5 % de déficit fin 2015 à 3,3 % d'ici la fin de l'année puis à 2,7 % fin 2017. Bercy n'accélère donc officiellement pas le rythme de réduction du déficit, malgré la bonne surprise de 2015, où il avait finalement atteint 3,5 % au lieu des 3,8 % anticipés.

Mais Michel Sapin s'engage pourtant à compenser intégralement les annonces de dépenses nouvelles non prévues dans le budget 2016 présenté à l'automne. Le dégel du point d'indice des fonctionnaires, l'extension de la garantie jeune, le pacte de sécurité, le plan d'urgence pour l'emploi, le coût de la crise des réfugiés, le plan en faveur de la jeunesse, l'aide d'urgence aux agriculteurs ainsi que l'extension de la mesure d'encouragement à l'investissement des entreprises seront compensés par des annulations de crédits ailleurs, grâce à une traditionnelle « réserve de précaution » gonflée cette année à 11 milliards d'euros. La facture des dépenses nouvelles atteindra tout de même 4,3 milliards d'euros en 2016, puis 5,4 milliards en 2017, selon un chiffrage établi par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kram123 il y a 8 mois

    recettes 300 milliards depensent 370 milliards ...on se fou de nous.mais comment faites vous pour vous regarder dans le miroir?????

  • bsdm il y a 8 mois

    Le vrai déficit est de 3,95% du PIB en tenant compte de recettes fiscales non encaissées signalées par la cour des comptes sur des redressements fiscaux

  • M898407 il y a 8 mois

    Comment peut on tolérer un tel niveau d'incompétence ???

  • seba.les il y a 8 mois

    Le déficit est donc un sérieux budgétaire, autant pour moi.. On croit rêver. Virez nous tout ca

  • 2445joye il y a 8 mois

    Il ne peut pas être dupe de ce qu'il dit: c'est un pince-sans-rire.

  • M3366730 il y a 8 mois

    Maintenant on ne dit plus Charlot va, mais Sapin va et tout le monde comprend. Dette globale de la France 2 207 milliards d'euros dont 437 milliards depuis l'arrivée de M. Hollande non compris taxes, prélèvements et impôts supplémentaires : https://www.contribuables.org/impots/dette-publique/

  • SuRaCtA il y a 8 mois

    On ne doit pas avoir la même definiton du serieu budgétaire, car on a un serieu deficit et une serieuse dette...

  • 445566ZM il y a 8 mois

    En 2015, les revenus de l'état était d'environ 300 milliards, et les dépenses de 370 mds, donc le déficit de 70 mds représente 23 %. Mais par rapport au PIB, ce chiffre est plus sympathique (3,5%). Ce déficit est à rajouter aux 2000 milliards. Qui va rembourser cette dette énorme.

  • a.mabire il y a 8 mois

    Le sérieux de son budget est proportionnel à sa ligne de ventre

  • M8252219 il y a 8 mois

    4 ANS et toujours trop de parlementaires le double par habitant que nos voisins.Le sénat qui nous coûte une fortune.L'inégalité grandissante entre les salariés des régimes spéciaux (sncf et edf en faillite) et ceux du privé. Gaspillage sociale des charges payées par les salariés et les entreprises .TOUJOURS PAS DE TVA SOCIALE tous les français et d'autres en bénéficient TOUS doivent participer à son financement.