Michel Sapin : Nicolas Sarkozy «n'a pas changé... en pire»

le
3
Michel Sapin : Nicolas Sarkozy «n'a pas changé... en pire»
Michel Sapin : Nicolas Sarkozy «n'a pas changé... en pire»

Au lendemain de la phrase assassine de Nicolas Sarkozy à l'adresse de François Hollande, qu'il considère comme «un poids mort pour la France», la riposte socialiste s'organise. Sur BFM, le ministre des Finances et des Comptes publics fustige «la bêtise politique» du président de l'UMP. «Il faut argumenter, il ne faut pas être dans l'injure, dans l'invective. Ce n'est même pas de la caricature, c'est du rien du tout. C'est de la nullité argumentaire», a-t-il réagi estimant que les propos de Sarkozy «sont des paroles qu'il vaut mieux oublier».

Et ce proche du président de la République de lâcher sa petite phrase : «On dit souvent que Nicolas Sarkozy n'a pas changé. Il n'a pas changé... en pire.»

Cambadélis : «Le grand menteur de la république»

Pour Jean-Christophe Cambadélis, Nicolas Sarkozy est tout simplement «le grand menteur et le grand diviseur de la République». Ce dimanche sur Radio J, le premier secrétaire du PS explique pourquoi. «Le grand diviseur, parce qu'il oppose toujours les formations politiques, les Français suivant leurs origines. Et puis le grand menteur parce qu'il refuse de revenir sur son bilan. Il refuse de dire ce qu'il fera quand il sera candidat à la présidence de la République.»

«Je pense qu'il perd son sang-froid, il s'aperçoit que la partie ne va pas être aussi simple qu'il le pensait sur le plan politique. Il constate que s'il est le champion du petit bain à l'UMP, (dans) le grand bain de la droite il est devancé par Monsieur Juppé», ajoute celui qui porte une motion pour le prochain congrès du PS, du 5 au 7 juin à Poitiers (Vienne).

Il a aussi reproché à Nicolas Sarkozy son attitude vis-à-vis du Front national et de ses idées. «L'UMP, Monsieur Ciotti (NDLR : Eric Ciotti, député et secrétaire général adjoint de l'UMP), Monsieur Estrosi (Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice) et en particulier Monsieur Sarkozy, puisqu'il les défend, (pensent) avoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3121282 le dimanche 17 mai 2015 à 23:42

    socialisme, communisme, libéralisme etc.... comme autrefois on aurait catholicisme, protestantisme, alors cela semble un peu creux et dépassé et que c'est seulement des hommes et la façon qu'ils ont de se comporter et que le reste n'est que concept pour faire parti d'un clan

  • janaliz le dimanche 17 mai 2015 à 22:12

    Sarko ne fut pas bon, certes. Mais comparé aux bra.nqui.gn.ols actuel c'est une lumière absolue.

  • M1617344 le dimanche 17 mai 2015 à 20:32

    Non , rien n`est pire que le socialisme