Michel Sapin: «Le cap des 50.000 emplois d'avenir a été franchi»

le
0
Michel Sapin, ministre du Travail, était l'invité du « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI » dimanche, une heure avant que le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ne s'exprime sur France 2.

Invité du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», Michel Sapin, le ministre du Travail, n'a pas voulu dévoiler les choix du gouvernement en matière de retraite, alors que le premier ministre s'exprimait une heure après lui. Au sujet de l'augmentation probable de la CSG, il a concédé que cette solution présentait un inconvénient puisque «c'est une ponction sur le pouvoir d'achat». Mais il a précisé que les personnes percevant une faible retraite ne payaient pas de CSG sur leur pension. Une manière d'insinuer qu'une hausse de la CSG ne serait pas injuste. Michel Sapin a estimé que le report de l'âge de départ à la retraite, réclamé par le Medef, serait «une fausse réforme de structure». Et ce pour une raison principale: elle pénalise d'abord ceux qui ont commencé à travailler tôt. Quant à r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant