Michel Sapin : « Ce n'est pas un budget électoraliste »

le , mis à jour à 09:01
8
Michel Sapin : « Ce n'est pas un budget électoraliste »
Michel Sapin : « Ce n'est pas un budget électoraliste »

Alors que le projet de loi de finances (PLF) 2017 arrive aujourd'hui en séance à l'Assemblée, Michel Sapin, ministre de l'Economie et des Finances, défend un texte « sérieux » grâce auquel la France devrait descendre sous les 3 % de déficit public.

Quelles sont les priorités du budget 2017 ?

Michel Sapin. En 2017, l'Etat assume des mesures supplémentaires à hauteur de 9 Mds¤ par rapport à ce que nous avions prévu en avril -- dont 6 Mds qui iront vers nos priorités : l'éducation, la sécurité et l'emploi. Ce n'est pas un budget électoral. Pis encore, électoraliste ! Le projet de loi de finances n'est pas construit pour les six premiers mois de l'année 2017. Il y a aussi des réformes, comme le prélèvement à la source.

En cas d'alternance l'an prochain, des candidats LR préconisent de laisser filer le déficit. Qu'en pensez-vous ?

De la part de ceux qui ont fait passer les déficits de moins de 3 % à plus de 5 %, je peux comprendre qu'il y ait une forme de nostalgie... La vérité, c'est qu'il s'agit d'annonces totalement irresponsables ! Aujourd'hui, c'est un gouvernement de gauche — eh oui ! — qui a diminué — difficilement, en demandant des efforts aux Français — les déficits du pays. Je ne serai pas le ministre de l'Economie et des Finances qui permettra à la droite de dire, en cas d'alternance : « Puisque la gauche a ouvert les vannes, agrandissons le tuyau ! »

La droite promet aussi des baisses d'impôt supérieures à celle que vous proposez (1 Mds¤, une mesure qui devrait toucher 5 millions de Français)...

Oui, la droite, sur cette question, est très homogène. Il faut supprimer l'ISF et diminuer de 10 % l'impôt sur le revenu de tout le monde. Bien sûr, quelqu'un qui paye 1 000 € se dit : « Super, je vais récupérer 100 €. » Mais celui qui acquitte 1 M€ d'impôt, combien récupérera-t-il ? Ce que la droite propose, c'est d'abord de baisser l'impôt des plus riches. Dans ce budget, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frenchto il y a un mois

    vous nous aurez bien fait rire quand même, jaune c'est vrai, mais rire tout de même

  • frk987 il y a un mois

    Toute animosité anti-socialo de ma part mise de côté, Sapin est de très loin le moins nuls des bras cassés de cette équipe délirante.

  • glitzy il y a un mois

    Traduction dans le français des gens honnêtes : « C'est un budget électoraliste, évidemment »

  • frk987 il y a un mois

    Facile de faire un budget qu'on ne verra pas, car dès juillet tout ce fatras sera mis dans un bûcher de sapin.

  • jfvl il y a un mois

    Qu'il fasse un budget électoraliste c'est de bonne guerre; mais qu'en plus il nous prenne pour des imbéciles montre bien le mépris qu'il a pour les citoyens.

  • M9435767 il y a un mois

    Plus 68% sur la taxe foncière dans les yvelines pour la part départementale, ils sont arrivés à spolier le peuple sans révolte, mais jusqu'à quand ?

  • awsdf il y a un mois

    Ca fait deja 2 ans qu'ils devraient etre en dessous de 3%, alors le sérieux budgétaire. MDR. En plus ils en ont refilé une partie a la myriade inutile de départements et de villes qui ont fait exploser les impots un peu partout. Bref la bonne gestion de l'argent du contribuable c'est pas pour tout de suite. Tant que nous ne pourrons pas licencier nos salariés publics cela sera comme ca.

  • M4189758 il y a un mois

    JPi - « Ce n'est pas un budget électoraliste » Hé non! C'est un budget de VACANCE