Michel Platini entre le statut de témoin et celui d'accusé

le
0
MICHEL PLATINI ENTRE LE STATUT DE TÉMOIN ET CELUI D'ACCUSÉ
MICHEL PLATINI ENTRE LE STATUT DE TÉMOIN ET CELUI D'ACCUSÉ

ZURICH (Reuters) - La justice suisse considère que Michel Platini, président de la confédération européenne de football (UEFA), a un statut intermédiaire entre celui de témoin et celui d'accusé dans l'affaire de corruption qui a été élargie la semaine dernière à Sepp Blatter, président de la fédération internationale (FIFA), a annoncé mardi le procureur général Michael Lauber.

"Nous n'avons pas entendu M. Platini en tant que témoin. Ce n'est pas vrai. Nous avons enquêté à son sujet avec un statut intermédiaire entre celui de témoin et d'accusé", a-t-il déclaré la presse.

"Je ne peux pas vous dire si j'ai été satisfait ou pas parce que je compromettrais gravement l'enquête", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il n'avait pas encore décidé de mettre ou non Sepp Blatter en examen.

Les deux hommes ont été entendus vendredi après l'annonce de l'ouverture d'une procédure pénale à l'encontre du président de la FIFA, que la justice suisse soupçonne d'avoir versé illégalement deux millions de francs suisses (1,83 million d'euros) à Michel Platini.

Les autorités suisses et américaines ont annoncé en mai l'ouverture d'enquêtes à l'encontre de dirigeants de la FIFA soupçonnés de corruption, notamment dans le cadre de l'attribution des Coupes du monde de 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar.

Sepp Blatter, qui clame son innocence, a dû démissionner le 2 juin de la présidence de la FIFA, quatre jours seulement après avoir été réélu. Son successeur doit être désigné le 26 février prochain.

(Brian Homewood, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant