Michel Onfray : "Pourquoi a-t-elle passé dix ans avec un sale type ?"

le
0
Michel Onfray invité de LCI.
Michel Onfray invité de LCI.

Audrey Crespo-Mara : En actualité numéro 1 de la semaine, vous avez choisi "la barbarie du djihad", avec la nouvelle exécution atroce d'un journaliste américain décapité par l'État islamique. Selon vous, quelle stratégie la France doit-elle avoir face à la cruauté de l'EI ? Michel Onfray : Moi, je pense qu'on s'y prendrait - si on faisait quelque chose -, mais on ne fera rien, un peu tard ! Le vrai problème a été posé avec Salman Rushdie il y a très longtemps. Quand un écrivain a fait ce travail, Les Versets sataniques, et qu'il a récupéré une fatwa, personne n'a bougé, quelques intellectuels, oui, mais aucun gouvernement occidental ne s'est mobilisé en disant : "C'est inacceptable !" On a laissé faire depuis Salman Rushdie ! Et on en arrive aujourd'hui à des égorgements de journalistes, en direct, qui circulent sur Internet ! Et on continue à dire : "Ce n'est pas bien, ce n'est pas bien...". Ce serait bien, je pense, que l'Europe puisse défendre un certain nombre de valeurs ! Liberté, égalité, fraternité, tolérance, laïcité, féminisme, etc. Il faudrait qu'on pose cette question : y a-t-il une différence de nature, une différence de degré entre l'islam et l'islamisme ? REGARDEZ la réponse de Michel Onfray : En actualité numéro 2 de la semaine, vous avez choisi "La gauche devient libérale". Emmanuel Macron et les 35 heures, François Rebsamen et le contrôle des chômeurs. Que pensez-vous de cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant