Michel Neyret, un "super-flic" de cinéma

le
0

LYON (Reuters) - Michel Neyret, le numéro deux de la police judiciaire lyonnaise, était perçu jusqu'à son arrestation jeudi dans une affaire de corruption et de trafic de stupéfiants comme un "super policier à l'ancienne".

Ce commissaire de 55 ans à la barbe poivre et sel et au physique qui a inspiré des réalisateurs de cinéma affiche en près de trente ans de carrière un tableau de chasse impressionnant.

Cet homme d'action a ainsi permis d'élucider des dizaines d'attaques à main armée et de démanteler plusieurs trafics de stupéfiants, notamment ces transports à bord de grosses cylindrées, les "go fast".

C'est lui également qui est à l'origine de la découverte de la cache de Toni Musulin, le convoyeur de fonds parti en 2009 avec les 11,6 millions d'euros contenus dans son fourgon.

Présentant l'un des meilleurs taux d'élucidation d'affaires de France, Michel Neyret était salué par sa hiérarchie pour ses performances et fut décoré de la Légion d'honneur en 2004.

Décrit comme un "flic à l'ancienne ", il employait pour arriver à ses fins des méthodes parfois controversées.

"Cela fait des années que je dénonçais ses méthodes", dit David Metaxas, avocat du grand banditisme à Lyon et qui a vu nombre de ses clients tomber dans les filets de Michel Neyret.

"C'est un système qui fonctionne aux renseignements, les indics sont payés avec des prélèvements effectués dans les saisies", ajoute-t-il. L'avocat estime que "ce système en place depuis vingt ans était connu de toute la hiérarchie" et que celle-ci fait preuve aujourd'hui "d'hypocrisie."

La possibilité d'un enrichissement personnel laisse en revanche ceux qui le côtoyaient plus sceptiques. "Il ne menait pas grand train de vie", assure des proches.

Coutumier des interpellations spectaculaires en flagrant délit, Michel Neyret ne dédaignait pas le spectacle.

Son rôle de flic vient d'être porté à l'écran dans le dernier film d'Olivier Marchal, "Les Lyonnais", qui retrace l'histoire du gang des Lyonnais dans lequel Michel Neyret s'était illustré. Le commissaire avait participé de près au tournage, à Lyon. Le film doit sortir en novembre.

Il y a trois semaines, Michel Neyret apparaissait également en "super flic" comme le personnage central d'un documentaire de l'émission "Zone Interdite" sur M6.

Catherine Lagrange, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant