Michel Mercier veut calmer la grogne des magistrats

le
0
Après le drame de Pornic, le garde des Sceaux recevra les syndicats la semaine prochaine

Le garde des Sceaux a voulu rassurer le monde judiciaire qui a lancé, vendredi, un mouvement de report des audiences jusqu'au 10 février prochain. Les magistrats n'ont pas été mis en cause «dans leur globalité», a-t-il assuré. «Le président de la République a dit ce que ressentent les Français. C'est d'abord un sentiment humain qu'il exprime», a-t-il ajouté avant de calmer le jeu : «Le président a dit qu'il y a eu des dysfonctionnements. Il n'a rien dit d'autre. On est dans un cadre serein.»

Dès jeudi, la Chancellerie a senti la grogne nantaise s'étendre en réaction aux propos tenus par le président de la République jeudi sur les éventuelles sanctions qui pourraient être prises à la suite du drame de Pornic. La réunion programmée autour du projet d'introduction des jurés en correctionnelle, à laquelle étaient conviés des représentants syndicaux, a vite été consacrée à rassurer les participants : au cabinet du garde des Sceaux, on se ref

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant