Michel doit-il lancer des minots ?

le
0
Michel doit-il lancer des minots ?
Michel doit-il lancer des minots ?

La saison passée, Marcelo Bielsa avait donné l'impression de vouloir donner leur chance aux jeunes du centre de formation marseillais. Depuis l'arrivée de Michel, seul Sparagna a réellement trouvé sa place sur les feuilles de match. Un tort de l'Espagnol qui aurait intérêt à s'appuyer sur les minots olympiens ?

Depuis le début de la saison, seuls quatre joueurs issus du centre de formation de l'OM ont eu les honneurs d'une présence en équipe première. Mais derrière Stéphane Sparagna - 12 apparitions et une arrivée en équipe de France espoirs - l'utilisation des "minots " ressemble surtout à de la pose de résine pour boucher les trous dans les compos de Michel. Lequel a aligné le jeune Alphousseyni Sané arrière gauche contre Toulouse en Coupe de la Ligue, ou donné quelques minutes de temps de jeu à Antoine Rabillard, Jérémie Porsan-Clémente ou encore André Zambo-Anguissa en Ligue 1. Quand on songe au potentiel du bassin marseillais, il y a de quoi rester songeur par rapport à la productivité du centre de formation local, qui, cet été, a envoyé Aloé, Tuiloma ou encore Andonian chercher du temps de jeu dans les divisions inférieures. Avec le départ d'André Ayew en juillet, l'OM a perdu sa dernière grosse production maison, après les ventes ces dernières années de Samir Nasri ou Jordan Ayew. Quand il ne s'agissait pas d'un potentiel non suspecté comme Mehdi Benatia, parti par la petite porte et qui évolue désormais au Bayern Munich. Beaucoup d'autres pépites marseillaises n'ont même pas eu la chance d'intégrer la formation locale avant de briller ailleurs, à l'image de Cantona, Gignac, Dib, Lebœuf, Luccin ou encore Zidane, pour citer les plus emblématiques de tous. Un an après Marcelo Bielsa qui avait semblé ouvrir la porte à la jeunesse marseillaise, son successeur espagnol n'a pas fait bouger les lignes. Mais en a-t-il vraiment la possibilité ?

" Il est déjà difficile pour eux de jouer face à des joueurs plus âgés en CFA "


Promue en CFA en fin de saison dernière, la réserve phocéenne est engluée à la dixième place du groupe C de la quatrième division française. Et n'a pas forcément impressionné ses adversaires, à l'image d'André Blanc, entraîneur de Hyères, qui a vu " une équipe très jeune, même si elle a beaucoup de talents individuels ". Pour le technicien, le décalage entre ce que devrait produire l'OM et ses résultats réels découle " du besoin d'un temps d'adaptation à un échelon supérieur. Si la réserve de Marseille est actuellement inférieure à celles de Monaco ou Nice, c'est en partie parce que ces dernières sont en CFA depuis longtemps ". Pour lui, la jeune génération olympienne…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant