Michael Schumacher dans un état critique après une chute à ski

le
0
MICHAEL SCHUMACHER DANS UN ÉTAT CRITIQUE APRÈS UNE CHUTE À SKI
MICHAEL SCHUMACHER DANS UN ÉTAT CRITIQUE APRÈS UNE CHUTE À SKI

LYON (Reuters) - Le septuple champion du monde de Formule Un Michael Schumacher était dans un état critique dimanche soir après avoir subi une intervention neurochirurgicale au CHU de Grenoble (Isère), où il a été transféré dans la journée à la suite d'un accident de ski.

Selon un communiqué diffusé par son agent et lu au même moment par le directeur d'astreinte du CHU, le pilote allemand aujourd'hui à la retraite "souffrait d'un traumatisme crânien grave avec coma à son arrivée qui a nécessité une intervention neurochirurgicale".

Il "reste dans un état critique", a ajouté Jean-Marc Grenier sans autre précision, indiquant seulement qu'un nouveau point sur l'état de santé de Michael Schumacher serait fait lundi matin.

Le pilote le plus titré de la Formule Un a été victime d'un violent traumatisme cérébral lors d'une chute à ski à Méribel, en Savoie.

Il a été évacué par hélicoptère vers l'hôpital de Moutiers dans un premier temps puis transféré à la mi-journée au CHU de Grenoble.

Le professeur Gérard Saillant, qui l'avait opéré après un accident au Grand prix de Grande-Bretagne en 1999, est arrivé sur place en fin d'après-midi.

Ce chirurgien, qui est depuis proche du pilote, a fondé l'Institut du cerveau et de la moelle épinière.

Selon le directeur de la station de Méribel, Christophe Gernigon-Lecomte, Michael Schumacher, qui portait un casque, skiait en hors piste lors de son accident.

"Il a heurté un rocher avec la tête", a-t-il dit à Reuters.

"Le service des pistes a été sur place six minutes plus tard et a appelé un hélicoptère", a-t-il ajouté. "Au moment de son transport et de son arrivée à l'hôpital, il était conscient mais très agité."

Schumacher, 44 ans, est un habitué de Méribel, où il possède un chalet.

L'Allemand a définitivement quitté la Formule Un à la fin de la saison dernière après être sorti de sa première retraite sportive pour un bail de trois ans chez Mercedes, durant lequel il a rarement lutté pour les premières places.

Des avalanches meurtrières ont coûté la vie à plusieurs skieurs hors piste ces derniers jours dans les Alpes françaises.

"Cet accident est la preuve qu'on ne peut pas faire n'importe quoi, il faut rester sur les pistes même quand la météo est favorable", a dit Christophe Gernigon-Lecomte.

Catherine Lagrange, avec Alan Baldwin à Londres, Yann le Guernigou à Paris, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant