Michael Phelps, dieu de l'Olympe

le
0
Michael Phelps sur le toit du monde olympique.
Michael Phelps sur le toit du monde olympique.

Que faire de tout cet or ? Michael Phelps, dit le « Poisson volant » sévit sur les bassins olympiques depuis les Jeux d'été d'Athènes en 2004. Cette année-là, il entame une moisson de médailles dorées, qui se poursuit 12 ans plus tard, à Rio de Janeiro. Mardi soir, le natif de la banlieue de Baltimore a croqué ses 20e et 21e médailles d'or pour sa cinquième participation à des JO d'été lors des épreuves du 200 mètres papillon et du relais 4 x 200 mètres.

Le plus médaillé des JO

Michael Phelps surclasse sa discipline. Mais pas seulement. Avec 21 titres olympiques à son tableau de chasse, son nom trône tout en haut du tableau des médailles et devance très largement les grands champions de l'histoire des Jeux olympiques. En deuxième position, le fameux athlète américain, Carl Lewis qui s'illustra dans les années 1980-1990 et le célèbre nageur, également américain, Mark Spitz qui rayonna dans les années 1970. Mais ils sont loin, très loin derrière Phelps, avec « seulement » 9 médailles d'or, soit 12 de moins que Phelps. Et l'écart peut encore se creuser puisque « MP » doit encore disputer le 200 mètres 4 nages ce mercredi et le 100 mètres papillon jeudi.

Le palmarès de médailles du protégé de Bob Bowman paraît même indépassable, dans la mesure où l'écrasante majorité des champions de ce classement sont retraités ou décédés. Les rares athlètes encore en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant