Michael Jordan, milliards dollars baby !

le
0
Michael Jordan, en juin dernier à Paris. L'ex-star des Chicago Bulls célèbrait les trente ans de la marque qui porte son nom.  
Michael Jordan, en juin dernier à Paris. L'ex-star des Chicago Bulls célèbrait les trente ans de la marque qui porte son nom.  

Une star est à Paris. Le 12 juin dernier, Michael Jordan s'est rendu dans la capitale pour célébrer les 30 ans de la marque qui porte son nom. Une visite et une conférence de presse au Palais de Tokyo où Nike lui dédie une exposition, une inauguration d'un playground dans le 20e arrondissement : les apparitions en publique de "His Airness", Sa Majesté, suscite une vague massive d'enthousiasme. Les fans passent le week-end à chercher à approcher la star. Le dimanche, une rumeur enfle sur la possible venue de Michael Jordan au tournoi du Quai 54. Des milliers de fans s'y pressent à tort : la mégastar ne viendra pas. L'ancien joueur des Bulls soigne ses sorties publiques qui prennent des allures de visite de chef d'État, comme à Paris ce week-end-là.Vingt-quatre ans avant ce passage à Paris, Michael Jordan remportait son premier titre NBA de l'autre côté de l'Atlantique. Il venait de débuter avec les Bulls la plus grande carrière que le basket n'ait jamais connue : six titres NBA, cinq fois élu meilleur joueur de la saison, six fois meilleur élément de la finale et deux médailles d'or aux JO de 1984 et 1992. Grâce à Jordan, le basket devient l'un des seuls sports où personne n'a idée de débattre de l'identité du meilleur joueur de tous les temps. Pour tous, "MJ" reste le dieu vivant, "the GOAT" ("The Greatest of all Time" ? le plus grand de tous les temps). Mais pour la mégastar, tourner la page d'une carrière sportive si fructueuse n'a pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant