Miami : Pour Mouratoglou, " il fallait mettre la machine en route "

le
0
Miami : Pour Mouratoglou, " il fallait mettre la machine en route "
Miami : Pour Mouratoglou, " il fallait mettre la machine en route "

« Il fallait mettre la machine en route et gagner des matchs, a expliqué Patrick Mouratoglou à l'AFP. Plus le temps passe, plus elle est difficile à arrêter, à l'image de cette finale. Elle a cette faculté extraordinaire quand elle se sent en danger de se relâcher. Dans la tête, cela fait clic, c'est un autre match, elle gagne 11 jeux à un. Le début de saison de cette année est le copié- collé de celui de l'an dernier ou presque, avec la victoire à Brisbane, un quart à l'Open d'Australie et une finale à Doha. Il n'y a aucune espèce de croyance (dans le fait que c'est le même début de saison), mais je sais qu'on a fait une très bonne préparation pour la suite ici. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant