MH370 : un Français a un plan pour restreindre la zone de recherche

le
0
Des débris du MH370 ont été retrouvés sur l'île de La Réunion fin juillet.
Des débris du MH370 ont été retrouvés sur l'île de La Réunion fin juillet.

Pourra-t-on un jour retrouver l'épave du MH370 ? La question est sur toutes les lèvres après que des débris de l'appareil ont été retrouvés sur l'île de La Réunion fin juillet. Alors que les enquêteurs français viennent de terminer l'examen du flaperon appartenant au Boeing 777, les recherches sous-marines de l'appareil, elles, se poursuivent au large de la côte ouest australienne. Interrogé par Libération, François Vaudon, ancien officier de marine, doute sérieusement qu'on puisse un jour déterminer le lieu précis du crash. Toutefois, l'homme détaille son plan pour restreindre considérablement la zone de recherche.

Auteur du Guide des courants marins (éditions Glénat), l'expert explique qu'il est presque impossible de retracer le parcours du flaperon. Selon lui, "en simulation de remontée du courant à partir de La Réunion et sur 5 600 km, une erreur constante de 5 degrés du même bord sur l'estimation de la direction du courant sud-équatorial" amènerait à "un écart de l'ordre de 500 km, supérieur à la dimension de la dernière zone de recherche".

Un coût assez faible

L'idée de François Vaudon est la suivante : "mettre à l'eau le long de l'actuelle zone de recherche plusieurs balises", rapporte le quotidien. L'objectif est de suivre leur déplacement grâce au système de localisation par satellite Argos. "À leur arrivée présumée sur le méridien de La Réunion, la dispersion de ces balises en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant