MH17-Réflexion en Malaisie sur la constitution d'un tribunal

le
0
    KUALA LUMPUR, 24 mars (Reuters) - Une équipe d'enquêteurs 
chargés de faire la lumière sur le crash du vol MH17 de la 
Malaysia Airlines réfléchit avec les autorités de Kuala Lumpur à 
la constitution d'un tribunal devant lequel pourraient 
comparaître les responsables de la catastrophe, a déclaré jeudi 
le ministre malaisien des Transports. 
    L'avion qui devait assurer la liaison entre Amsterdam et 
Kuala Lumpur a été abattu le 17 juillet 2014 avec 298 personnes 
à son bord. Il s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine, dans une 
zone contrôlée par les séparatistes prorusses sans faire de 
survivant. 
    La Malaisie, les Pays-Bas, l'Australie, la Belgique et 
l'Ukraine cherchent des solutions depuis que la Russie a opposé 
son veto à l'Onu à une résolution prévoyant la formation d'un 
tribunal international adhoc. Parmi ces solutions, le recours 
aux juridictions internationales permanentes ou à des 
juridicions nationales est envisagé.   
    "Le procureur général de Malaisie et les autorités 
judiciaires des autres pays d'efforcent de déterminer le 
meilleur moyen de porter le dossier devant la justice", a 
déclaré le ministre des Transports, Liow Tiong Lai. 
    Liow Tiong Lai a ensuite déclaré à Reuters que l'équipe 
d'enquêteurs n'avait toujours pas identifié les responsables 
qu'elle pourrait incriminer ni établi de chefs d'accusation. 
    "Nous travaillons en partant du principe qu'il y a un 
responsable qui pourra être mis en accusation, mais d'ici la 
mise en accusation, il faudra que nous ayons déterminer devant 
quelle juridiction le porter." 
 
 (Rozanna Latiff,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant