MH17-Poutine redit son opposition à un tribunal international

le
0

MOSCOU, 29 juillet (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine est toujours opposé à la création d'un tribunal international pour juger les responsables de la destruction d'un Boeing 777 de la Malaysia Airlines il y a un an dans l'est de l'Ukraine. Le Conseil de sécurité de l'Onu doit se prononcer dans la journée sur cette question et Moscou opposera très probablement son veto. "Le président russe a confirmé sa position selon laquelle la création d'un tel organe judiciaire serait inopportune", a déclaré mercredi le Kremlin dans un communiqué, à la suite d'un entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. La destruction de l'avion de ligne par un missile a fait 298 morts, en majorité des Néerlandais. Le vol MH17 devait assurer la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur lorsqu'il a été détruit au-dessus de la zone de conflit entre l'armée ukranienne et les séparatistes prorusses. La Russie a fait circuler ce mois-ci au Conseil de sécurité un projet de résolution proposant que l'Onu joue un rôle accru dans l'enquête sur la destruction de l'avion malaisien, mais refusant un tribunal spécial des Nations unies. Ce texte n'a pas été approuvé par le Conseil. Les Pays-Bas, dont étaient originaires les deux tiers des victimes, soupçonnent fortement les séparatistes prorusses d'avoir abattu le Boeing avec un missile sol-air Bouk de fabrication russe. La Russie accuse l'armée ukrainienne d'avoir tiré le missile. (Gabriela Baczynska et Thomas Escritt, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant