Mgr Vingt-Trois inquiété par le climat politique

le
0
Le président des évêques a ouvert mardi l'assemblée plénière de Lourdes.

Discours à résonance politique, mardi matin à Lourdes, du président des évêques de France. Devant la centaine d'évêques réunis cette semaine en assemblée plénière de printemps, le cardinal André Vingt-Trois a commenté l'actualité -débat de l'UMP sur la laïcité et vote au Sénat du projet de loi sur la bioéthique- mais a surtout dénoncé une France qui lui semble marquée par «la peur». D'où l'ébauche d'un véritable mode d'emploi adressé aux catholiques pour la campagne électorale à venir.

Pour ce qui est de la bioéthique, l'archevêque de Paris espère que les sénateurs «n'ouvriront pas la voie à un eugénisme d'État, notamment à propos du dépistage de la trisomie 21, ni à l'autorisation générale d'utiliser l'embryon humain comme un matériel de recherche».

Quant au débat sur la laïcité, le cardinal a redit qu'il «n'appartenait pas» aux religions «de juger des initiatives d'un parti politique» mais que deux inquiétudes l'animaient. D'une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant