Mgr Aillet : "Aucun diocèse n'est entièrement à l'abri"

le , mis à jour le
0
je me tenais personnellement et constamment informé des conditions dans lesquelles ce prêtre exerçait son ministère, précise l'évêque de Bayonne. 
je me tenais personnellement et constamment informé des conditions dans lesquelles ce prêtre exerçait son ministère, précise l'évêque de Bayonne. 

Le Point.fr : Pour quels faits l'abbé Sarramagnan est-il sous le coup d'une enquête judiciaire pour agression sexuelle ?

Mgr Aillet : Les faits, qui remontent à 1991, sont graves : il s'agit d'attouchements sur mineur qui se sont produits au cours de l'été 1991, en Pologne. Je ne sais pas si une enquête judiciaire est d'ores et déjà ouverte, mais l'affaire est entre les mains de la justice, puisque deux signalements ont été faits.

Qui est à l'origine de l'ouverture de cette procédure ?

Fin 2015, la mère de la victime, qui vit aujourd'hui à Clermont-Ferrand, a fait un premier signalement. Je suis moi-même à l'origine d'un second signalement, déposé auprès du procureur de la République de Bayonne en ce mois d'avril 2016.

Depuis quand avez-vous connaissance de cette affaire ? Et comment ?

C'est l'abbé Sarramagnan lui-même qui, le premier, m'a rapporté les faits en question. C'était en mai 2009, soit quelques mois après mon arrivée dans le diocèse de Bayonne. Les parents de la victime se sont ensuite manifestés par courrier, en juin de la même année.

Avez-vous rencontré, pour recouper les faits, aussi bien le prêtre que la ou les victimes et leurs proches ?

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant